Le renard de Hyakujô

Un vieil homme, au milieu des moines, assistait chaque jour aux discours de Hyakujô sur le zen. A la fin de chaque séance les moines se retiraient, et lui aussi.

Mais un jour il resta seul avec Hyakujô après le départ des moines. Celui-ci lui demanda :

Le vieil homme répondit :

Hyakujô répondit :

A ces mots le vieil homme fut illuminé. Il rendit hommage à Hyakujô en disant :

Et le vieil homme partit.

Le lendemain, Hyakujô donna au moine supérieur l'ordre de célébrer les funérailles d'un moine.

Après le repas du soir, Hyakujô emmena les moines dans la montagne. Dans une grotte, il leva de son bâton le cadavre d'un vieux renard et célébra la cérémonie de la crémation.

Un jour, des années plus tard, Hyakujô relata aux moines cet événement relatif à la loi des causes et des conséquences. Parmi les moines présents se trouvait Obaku, qui demanda à Hyakujô :

Hyakujô répondit :

Obaku se présenta devant Hyakujô... et gifla le maître, car il se doutait que c'était la réponse que celui-ci allait lui faire ! Hyakujô éclata de rire et félicita Obaku pour sa perspicacité. Puis il conclut :

* Dans les légendes françaises, on transforme les gens en grenouille quand on leur jette un sort. En Chine, on les transforme en renard.


[Accueil dictionnaire][Index du Mumonkan]

[Accueil général][]