Le kôan supplémentaire d'Amban

 

Amban, étudiant laïc du zen, ajouta ce superbe quarante-neuvième et dernier kôan :

 

D'après un sûtra, Bouddha a dit un jour :

Commentaire d'Amban :

D'où vient ce prétendu enseignement ? Qu'est-ce qui est hors de la pensée ? Quelle est donc cette chose que l'on ne peut même pas penser ? Cela même qui est... est impensable ? Comment se fait-il que l'on ne puisse même pas y penser ? En supposant que quelqu'un parle, qu'advient-il alors ? Bouddha lui-même était très bavard ! Et en parfaite contradiction avec ces paroles ! Ce vieux a semé le doute... et onze cent générations de descendants se sont empêtrées dans ses filets. Un jour apparut Mumon et ses quarante-huit merveilleux Kôans, qui sont imbuvables à la cuillère et ne peuvent pas non plus être cuits à la vapeur pour en faire un bon repas. Combien de gens ont pris ses kôans pour s'en repaître !?! Quelqu'un un jour m'a demandé "Qu'est donc la conclusion suprême ?"

Joignant les mains, Amban dit alors :

Rapidement, Amban traca un petit cercle avec le doigt sur ce sûtra et dit :


[Accueil dictionnaire][Index du Mumonkan]

[Accueil général][]